anecdote, apero, aperitif, italie, turin, vermouth, dubonnet, gastronomie, histoire, leabenzimra, voulezvousmangeravecmoi, laconciergeriegastronomique, artdevivre

Petite histoire de l’apéro

Pillier de l’art de vivre français
Sport national pour 67% des français qui le pratiquent 1 à 3 fois par semaine. La première boisson dite « apéritive » naît à Turin en 1786 grâce Antonio Benedetto Carpano. Privilège de la noblesse puis de la bourgeoisie, l’apéritif se démocratise en France au cours du 19ème siècle grâce à la femme de Joseph Dubonnet. Elle a eu l’audace de servir à ses invités, le vin de quinquina inventé par son mari, comme remède au paludisme.

De bouche à oreille, la boisson devient un instrument de conquête militaire, pour ne pas dire colonial. L’apéritif en partie grâce à Dubonnet gagne du terrain. L’après-guerre instiguera l’union de l’apéro à l’art de vivre français pour le meilleur et pour le pire. Le monde aura beau s’écrouler, rien n’ébranlera l’apéro.
03 novembre 2020
Voulez-vous ?

Voir aussi...